Comment insonoriser votre maison ?

Le bruit peut être très dérangeant lorsque l’on est chez soi et que l’on souhaite se relaxer ou travailler, que ce soit les bruits urbains, les bruits émis par vos voisins ou les bruits des éléments naturels (vent, pluie, etc.). Voici nos quelques astuces pour une meilleure isolation phonique de votre maison.

comment-insonoriser-maison

Comment procéder à l’isolation du plafond ?

L’une des solutions pour insonoriser votre maison est d’isoler votre plafond. Lorsque l’on vit en immeuble, les bruits proviennent souvent de l’étage d’au-dessus ; et lorsque l’on vit dans une maison individuelle, le bruit peut provenir du son de la pluie sur le toit. Plusieurs solutions s’offrent à vous :

  • Installer des tuiles acoustiques. Pas besoin de refaire le toit : vous pourrez soit les agrafer soit les suspendre à votre plafond actuel. On préconise la première option si vous posséder des luminaires encastrés dans le plafond.
  • Poser un faux plafond, composé de plaques de plâtre et d’un isolant fibreux, le tout entouré d’une ossature métallique. L’inconvénient principal est que vous allez perdre en hauteur (environ 13 cm). L’avantage, c’est que vous allez gagner 25 décibels !

Comment procéder à l’isolation des murs ?

Souvent, le bruit provenant du plafond se propage dans les murs, ce qui le rend encore plus insupportable : c’est ce qu’on appelle la transmission sonore. Isoler les murs est donc très important pour insonoriser votre maison. Plusieurs options s’offrent à vous :

  • La peinture anti-bruit, qui permet de réduire de 3 à 15 décibels le bruit perçu. Cette solution est idéale pour isoler des cloisons intérieures.
  • Les barres résilientes, à installer sur votre revêtement actuel, pour ne pas avoir à tout casser.
  • Les plaques phoniques : d’une épaisseur de 50 mm environ, elles sont faciles à installer et permettent de réduire d’environ 15 décibels le bruit perçu. De même, on privilégiera cette solution pour isoler des cloisons intérieures.
  • Le doublage sur ossature métallique, qui consiste à entourer un isolant (souvent de la laine minérale) de deux plaques de plâtre, pour une épaisseur de 70 mm. Avec cette solution, vous pourrez réduire de 20 décibels le bruit perçu.
  • La contre-cloison en plâtre ou en briques. Parce qu’elle est séparée de la cloison déjà en place par des bandes élastomères, la contre-cloison permet de stopper la transmission sonore.

L’isolation des murs est plutôt compliquée et demande de gros travaux. Si vous ajoutez des plaques, une contre-cloison ou un doublage, il faudra remplacer le mur actuel par un nouveau revêtement, vous devrez donc penser à ajuster les prises de courant et l’habillage mural.

comment-insonoriser

Comment procéder à l’isolation des fenêtres ?

Si vous habitez sur une rue où il y a beaucoup de passage, vous pouvez isoler vos fenêtres pour éviter d’entendre les bruits du dehors. Plusieurs options s’offrent à vous :

  • Opter pour du double ou triple vitrage, qui assurera une meilleure isolation phonique mais aussi thermique. A noter que les deux ou trois vitres qui composent le vitrage de votre fenêtre doivent être de préférence d’épaisseurs différentes pour une meilleure isolation.
  • Opter pour un VIR (vitrage à isolation renforcée). La différence avec le double vitrage, c’est que l’une des deux vitres est faite de verre feuilleté.
  • Ajouter à vos fenêtres des rideaux épais.
  • Changer le système d’ouverture de votre fenêtre : l’ouverture à la française est plus isolante que l’ouverture coulissante.
  • Changer les joints de vos fenêtres. Les joints de caoutchouc sont faciles à trouver, faciles à poser, et ils assurent une bonne étanchéité à l’air et donc aux bruits.

Le classement AC (Acotherm) est un bon indicateur de la capacité de votre fenêtre à arrêter les bruits extérieurs. Les fenêtres les plus performantes sont classées entre AC1 et AC4.

Comment procéder à l’’isolation des portes ?

Si vous habitez en appartement, ou dans une rue avec beaucoup de passage, l’isolation de la porte d’entrée est primordiale pour insonoriser votre maison. Plusieurs solutions s’offrent à vous :

  • Privilégier une porte étanche comme une porte avec coupe-froid ou une porte blindée.
  • Calfeutrer la porte d’entrée avec un rideau anti-bruit, ce qui vous permettra de réduire le bruit perçu de 20 décibels.
  • Installer des joints autour de la porte pour maximiser son étanchéité à l’air et au bruit.

Enfin, pensez à l’isolation des portes intérieures pour stopper la transmission sonore, en optant pour des portes pleines plutôt que des portes creuses, voire des portes insonorisées.